Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blog Littéraire

Tralilou Lit

Lewis Carroll, Alice au Pays des Merveilles, Magnard, 2014, première édition en 1865

Lewis Carroll, Alice au Pays des Merveilles, Magnard, 2014, première édition en 1865

- Combien de temps dure une éternité ?
- Parfois, juste une seconde.

Lewis Carroll, Alice au Pays des Merveilles, Magnard

Ces derniers jours, j'ai lu et relu Alice au Pays des Merveilles, grand classique de Lewis Carroll, magnifiquement illustré à l'origine par John Tenniel et adapté de nombreuses fois au cinéma. Je travaille autour de l'univers de cette petite héroïne en linogravure pour Papier d'Avril et replonge dans celui-ci avec plaisir.

Redécouvrir le monde étrange et merveilleux d'Alice une fois adulte est une expérience particulière. Certains éléments et quelques jeux de mots m'avaient jusqu'ici échappé ... ! (d'ailleurs, le sens et la signification de ce conte m'échapperont toujours un peu je crois, malgré toutes les analyses qui existent à son sujet)

Je vois ce texte comme un récit d'apprentissage presque magique et un voyage initiatique dans le rêve, l'inconscient et la folie. C'est en tout cas un univers où se mêlent l'absurde et la poésie des mots comme jamais.

Enfant, le dessin animé Disney me mettait mal à l'aise et je n'avais pas envie de lire le livre qui l'avait inspiré. Aujourd'hui, j'aime beaucoup cette histoire où le temps et la logique sont chamboulés.

Mon passage préféré est le tea time infini du chapelier fou, du lièvre de mars et du loir. J'aime aussi beaucoup le début, bien sûr, quand Alice tombe dans le terrier en suivant le lapin blanc. Et vous ?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article